Le blog électro

Congélateur, réfrigérateur : la technologie No Frost

October 3, 2014 | Comment

No Frost, froid ventilé, froid statique, dégivrage manuel… qui s’y retrouve ? Moi, tout ce que je veux, c’est un réfrigérateur ou un congélateur qui ne va pas se retrouver envahi par un glaçon géant ! J’ai donc fait une petite recherche pour y voir plus clair…

Congélateur No Frost

Le froid : statique ou ventilé

Tout d’abord, le type de froid : statique ou ventilé. Statique, il donne un frigo où les températures varient : avec mon ancien frigo, j’ai déjà retrouvé de la salade complètement congelée contre la paroi du fond… alors que ce qui était dans la porte n’était pas si froid. D’autre part, avec le froid « statique », il fait plus froid en bas du frigo qu’en haut. C’est le modèle traditionnel, celui qu’on a tous connu. La nouvelle technologie, c’est le froid ventilé : une colonne de ventilation équipée de petits trous fait circuler l’air froid dans tout le frigo, recoins compris. On a donc une température homogène à l’intérieur du réfrigérateur, où l’air circule. Plus besoin de retenir où se met la viande, à quelle hauteur placer les légumes, et plus de pôle Nord au fond du frigo… la température est la même partout. Le froid brassé a un autre avantage : quand on referme la porte du frigo, la température intérieure redescend beaucoup plus vite au niveau programmé. Trois fois plus vite, en fait. C’est beau la technologie !

Fini la plaque de givre

Ce « froid brassé » ou « froid ventilé » est ce qu’on appelle la technologie « No Frost ». Ce terme se retrouve souvent sur les réfrigérateurs haut de gamme. Mais « frost », ce n’est pas le givre ? Qu’est-ce que ça a à voir ? Le terme anglais insiste en fait sur l’autre avantage de cette technologie : avec le froid ventilé, l’air intérieur est moins humide. Du coup, il ne se forme pas de plaque de givre ! Ce froid sec, c’est encore mieux que le dégivrage automatique : le dégivrage n’est même plus nécessaire. Or, si l’air brassé consomme un peu plus d’énergie (pour actionner le ventilateur), le givre, lui aussi, obligeait un frigo à consommer plus. Sa disparition représente donc un gain sur tous les plans. Voilà donc de quoi il retourne quand on me parle de No Frost… de garder les glaçons là où ils doivent rester, dans le bac à glaçons !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>